Forum de discusion sur les parties de JDR organisées sur Brest
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 9

Aller en bas 
AuteurMessage
caskflask
Ecuyer du Roi
Ecuyer du Roi
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : Brest
Date d'inscription : 04/01/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 9   Dim 18 Mai - 3:14

Mission 9 :
Traque sur Utopia II.

Date :
Samedi 17 mai 2008

Informations relatives au vaisseau :
Type : Explorateur Galactique
Nom : Le Monroe
Nom IA : Maman
Voix IA : sexy et suave
Traits IA : loyale, autonome, fan d'astrodisco, immunisée aux attaques neurales

Informations relatives à l'équipage :
Capitaine : [Yaaargh] ABSENT
Médecin de Bord (second) : [Pallas] Pam Hellademaliboü, sylvénienne
Attaché scientifique : [Jarran29] Terry Calahan, HGM
Attaché scientifique : [Harmochaos] Diturashlok Dimartu, dit "Didi", Bétableurk
Chef de la sécurité : [Branzu] Toufou Azofou, gorichien
Ingénieur en chef : [Shigeru] Jackson Kanderel, humain
Cadette de l'Académie: [Traïhotreck] Camille Carboney, humaine

Récompense :
+3 points d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskflask
Ecuyer du Roi
Ecuyer du Roi
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : Brest
Date d'inscription : 04/01/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 9   Dim 18 Mai - 3:25

Journal de Bord en cours de rédaction...

En fin de mission, Klam, maître espion de la Cellule X, fixe un rendez-vous aux Rangers dans le grand Mémorial à la Terre d'Utopia II. Après les avoir remercier pour leur intervention dans l'enquête, le mégarien leur remet un dossier confidentiel. Klam leur précise que les REangers auront certainement, dans l'avenir, à travailler avec la Cellule X sur ce dossier qui, à ses yeux, représente l'une des plus grandes menaces contre la paix dans la galaxie. Le dossier parle du prince zorganien Veridinius...

Dans un dossier confidentiel rédigé par ses soins, Klam, maître espion de la Cellule X, a écrit:
Objet du dossier :

Dossier confidentiel rassemblant les informations sur Verdinius, capitaine du Barbarian, le croiseur de guerre zorganien qui écume la galaxie depuis de nombreux mois.

Dernière mise à jour du dossier : aujourd'hui, coefficient espace temps 05 17.01, année terrestre 2280 (117 datation AMU).


Source des informations :

Rexxa, matriarche d'une meute d'élite de soldats gorichiens, esclaves de l'Empire Zorganien. Rexxa et ses troupes ont été rencontrées par l'équipage du Jekyll.

Plusieurs témoignages de rescapés appartenant à des convois marchands ou à des colonies reculées, attaqués sans sommation par le Barbarian depuis plusieurs mois.

Mais surtout : deux soldats zorganiens, capturés par l'équipage du Monroe, lors de l'assaut du Barbarian contre une congrégation globulienne. Ils ont été à l'origine des plus pertinentes informations rassemblées dans ce dossier.


Taux de fiabilité des informations :

93,7% étant donnés les recoupements observés lors des différents interrogatoires. La plupart des interrogatoires ont été menés, ou supervisés, par Klam lui-même.


Contenu du rapport confidentiel :

Parmi les siens, Verdinius est une exception à plus d'un titre : plus jeune capitaine de la Garde Impériale à s'être vu confié un croiseur de guerre, c'est aussi le fils illégitime du Grand Empreur-Dieu Zorganien et d'une esclave terrienne.

Le fils qui naquit de cette union fut élevé comme un prince zorganien, apprenant les arts du combat, de la trahison, de la coercition, de la torture et des plaisirs déviants! Mais il fut aussi le souffre-douleur des autres jeunes nobles, battu et moqué pour ses traits métissés (en particulier une peau dont la couleur bleu est beaucoup plus pâle que chez les autres zorganiens), sa filiation d'esclave et son lien avec une race inférieure... Avalant sa rancœur, puis rendant coup pour coup, le jeune homme a grandi, devenant un athlète, un combattant et un pilote aguerri, prêt à prendre la place qui semblait lui revenir auprès de son père. Prouvant plus d'une fois sa valeur sur un champ de bataille, Verdinius prit le commandement de l'un des navires les plus puissants de la flotte zorganienne, le dernier né des croiseurs de guerre : le Barbarian. Malgré la dureté de son commandement, il gagna très rapidement le dévouement fanatique de son équipage.

Lorsque l'Empereur-Dieu lança l'assaut contre l'AMU en 2265 (102 datation AMU), le jeune homme attendit avec confiance d'être appelé par son père pour épauler son attaque. Mais celui-ci, sans doute influencé par des princes, ne fit jamais appel à lui. Alors même que la flotte zorganienne périssait, Verdinius, peut-être le plus fin stratège de l'Empire, resta cantonné à une mission de patrouille aux confins du Continuum Zéro.

Après la défaite humiliante face à l'AMU en 2268 (105 datation AMU), Verdinius se vit interdire de mener une contre-attaque. Lorsqu'il exigea de son père d'être nommé conseiller de guerre, celui-ci lui retira son commandement et le fit emprisonner. Mais l'équipage du Barbarian se révolta et libéra son chef.

Depuis le Barbarian, en complète disgrâce auprès de l'Empereur-Dieu et de ses princes, erre entre le Continuum Zéro et la galaxie, menant des opérations commando, sautant dans une singularité quantique après chaque coup d'éclat. Verdinius pille des avant-postes, attaque des convois marchands et ravages des planètes reculées ou de jeune colonies. Mais les actions de guérilla de Veridinius ne sont qu'une mise en bouche. Il a vraisemblablement pour but ultime de réclamer son dû : il sera le nouvel Empereur-Dieu et permettra à l'Empire de prendre sa revanche sur l'AMU.

L'analyse des raids et opérations montés par Verdinius, montre qu'il porte un intérêt tout particulier pour l'héritage technologique des Bâtisseurs. Peut-être y voit-il un moyen de parvenir à ses fins? Il semble en tout cas avoir découvert un lien étroit entre les Globuliens et ce peuple mythique ainsi que l'existence d'un artefact d'une puissance incommensurable : la Sphère Primordiale, qui semble avoir été à l'origine de l'organisation de l'univers tel que nous le connaissons...

Enfin, une information de première importance : il semble que Verdinius recherche désespérément un certain savant humain disparu depuis presque 30 ans : Oscar Pembroke.


Pièce jointe au dossier confidentiel :

Un holo représentant Oscar Pembroke (alors âgé de 55 ans, peu avant sa disparition).

Quelques notes sur Oscar Pembroke. Physicien et ethnologue né en 2195 (32 datation AMU), ce terrien a voué sa vie à l'étude des Bâtisseurs, réunissant sans doute la base de données la plus complète sur le sujet. Réputé plutôt excentrique, il s'est investi dans cette quête éperdue pendant plusieurs décennies, n'hésitant pas à entrainer sa famille aux quatre coins de l'univers à la recherche du plus petit indice sur ce peuple mystique. Peu avant sa disparition, Oscar prétendait être en mesure de comprendre, au moins en partie, la mystérieuse technologie des Bâtisseurs. Il disparut en 2251 (88 datation AMU) lors de l'essai d'un système secret de propulsion basé sur le savoir des Bâtisseurs : il avait, au mépris de toute prudence, équipé le petit cargo qui lui servait de laboratoire et de résidence du dispositif propulsif expérimental! Sa fille Emma, alors âgée de 26 ans, était son assistante personnelle. Elle disparut avec lui lors de ce vol expérimental, en même temps que le cargo et l'ensemble des données qu'ils avaient rassemblées sur les secrets des Bâtisseurs. Personne, depuis 30 ans, n'a plus jamais entendu parler d'Oscar et d'Emma Pembroke, ni retrouvé leur cargo expérimental.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pallas
Champion de la Dame du Lac
Champion de la Dame du Lac
avatar

Nombre de messages : 418
Localisation : Surtout ne me jetez pas de pierres, Val d'Oise.
Date d'inscription : 09/07/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 9   Dim 1 Juin - 14:18

Journal personnel de Pam Hellademalibü, médecin de bord et officier en Second du Monroe.
A la recherche de Xikrikikx.

Nous sommes de retour sur UTOPIA II, après le sauvetage des peknouzes, le train train quotidien des cours à repris en attendant le jugement.
J'ai été agréablement surprise John (McMaul) a changé, il a revu son jugement sur le Monroe et son équipage, il a compris que la haine vous use, il a tout fait pour diminuer l'impact de ses précédentes déclarations et le seul accusateur sérieux restant en lice n'est autre que ce fouineur de Bérandal. Son argumentation principale tient en un mot: Monroe! La perte du vaisseau a elle seule justifie amplement notre révocation. Alors que la commission allait se laisser convaincre par Bérandal et son affreuse trompe ridicule, Kressius est arrivé. Il a fait admettre à Bérandal et aux juges que si le Monroe était retrouvé cette dernière charge ne tiendrai plus et que nous pourrions reprendre nos fonctions pleines et entières, c'est sa manière, à lui, de nous renvoyer l'ascenseur pour l'Octaèdre Mystique de Pâadbol. Et en effet il a retrouvé le Monroe, démonté bien sûr, les nacelles d'armement sont vides, l'infirmerie est un vrai chantier plus aucun produit, plus de scanner, rien! Mais c'est bien le Monroe, Maman va pouvoir réintégrer son corps et nous notre commandement. Le procès s'étant conclu sur un non lieu nous sommes allé fêter ça dans un petit bar. Au cours du procès j'avais retrouvé avec plaisir Di-Di, notre premier attaché scientifique, il avait été appelé comme témoin en tant qu'ancien membre d'équipage, il devait nous rejoindre au bar après avoir rencontré un de ses oncles botaniste.
Malheureusement un commando de mercenaires Raltahix a fait irruption dans le bar assommé tout le monde et enlevé l'oncle de Di-Di avant même que ce dernier n'apprenne pourquoi son oncle voulait le voir. Nous avons accouru a l'appel de Di-Di mais nous sommes arrivés trop tard, d'après Di-Di le commando semblait mené par une femme plutôt sexy et de nombreux objets tel des verres des assiettes se sont trouvé suspendus dans les airs au cours de l'assaut et l'intensité lumineuse a baissé. Par la suite Toufou a fait des recherches dans les bases de données sur les criminels et il en a conclu que nous avions vraisemblablement à faire à une bande de mercenaires raltahix dirigée par un frère et une sœur, Olar et Lena Klaktor et dont l'un des deux serait un psionique, ce qui explique les assiettes volantes et les résidus de radiation anormaux détectés dans le bar juste après l'assaut.
L'oncle de Di-Di travaillait à l'arboretum, son assistant Kazfasar, un adorable betableurk passionné par les plantes, nous a parlé de ses recherches très intéressantes mais rien qui ne justifie un enlèvement. Il nous a surtout appris que le professeur semblait nerveux ces derniers jours et il nous a donné son adresse personnelle et le nom d'un ami de Xikrikikx, un historien du conservatoire galactique: monsieur Kuarkzamoulx.
Toufou et Terry ont récupéré un fichier caché sur l'ordinateur de Xikrikikx à l'arboretum ainsi qu'un second fichier sur son ordinateur personnel, à chaque fois les fichiers ont disparus de la mémoire des ordinateurs une fois la copie terminée. Les fichiers sont codés et il semble qu'il soit nécessaire de rassembler toutes les pièces du puzzle pour les décoder, il nous manque donc encore des fichiers.
Nous sommes allés au conservatoire pour rencontrer ce Kuarkzamoulx mais nous avons fait choux blanc, il n'était pas venu travaillé ce matin. Le vieil homme qui garde le département de Kuarkzamoulx nous a appris qu'un mégarien habillé de sombre était passé le voir hier et qu'ils étaient repartis ensemble. Kuarkzalmoulx avait au revoir d'une bien étrange façon: il espérait bien un jour revoir le vieux gardien. Pendant que j'occupais le gardien Terry a récupéré le cristal mémoriel du seul ordinateur présent dans le bureau de Kuarkzalmoulx, on y a trouvé un troisième fichier caché. Le vieil homme nous très aimablement donner l'adresse personnelle de Kuarkzamoulx, en arrivant chez lui nous avons vu 2 gorilles habillés de noir monter la garde. Di-Di et Jackson ont voulu faire le tour pour entrer par derrière. Je suis allée voir les gorilles pour prendre un peu la température mais nous avons à peine commencer les présentations qu'ils appelaient la police, à mon avis il font partie d'une organisation secrète qui intervient dans les affaires délicates, où avions nous donc mis les pieds?!
Malgré tout Di-Di et Jackson son revenu avec le cristal mémoriel de l'ordinateur de Kuarkzamoulx, Di-di peut être tellement désarmant parfois!
Ce quatrième fichier complétait le puzzle et nous avons découvert que Kuarkzalmoulx et Xikrikikx, l'oncle de Di-Di, était d'éminents chercheurs ayant travaillé sur les boucliers occultants; l'occultation des vaisseaux est un atout que les betableurks ont toujours refusé de partager sous prétexte que nous sommes trop jeunes et qu'elle serait mal utilisée. Les enjeux se faisaient maintenant plus précis.
Camille prenant exemple sur moi, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne chose en fait, est allée écumer les bars de la zone sous la ceintures pour en apprendre plus sur les Klaktor. Leur vaisseau l'Oblivion était amarré dans l'astroport 127, quelques recherches plus tard nous avons trouvé le hangar: le n°47.
Par ailleurs en nous concentrant sur les variations d'énergie lors de l'assaut nous avons compris que lorsque le psionique faisait appel à son don il absorbait l'énergie à l'entour et qu'il nous serait peut-être possible de le repéré grâce à ces fluctuations dans les réseaux d'énergie. Malheureusement nous n'avions pas les autorisations ni les compétences pour mettre le réseau sous complète surveillance.
Nous nous sommes donc rendu dans le Hangar 47, on est entré le plus discrètement possible, mais voilà, il faisait très sombre et j'ai shooté dans un boulon abandonné. Toufou et Di-Di son restés bien caché et Camille est sortie du hangar avant que la porte ne se referme… …sur sa combinaison! Camille est partie chercher du renfort.
On nous a conduit à l'intérieur du vaisseau où nous avons rencontré Klam, le mégarien qui était passé cherché Kuarkzamoulx.
Ayant joué franc jeux avec lui, il nous a appris qu'il appartenait a une cellule de contre espionnage, la cellule X, chargée de créer de nouvelles identités et de protéger les créateurs du champ occultant et leur invention. Nous étions tomber dans le piège qu'ils avaient monté pour les mercenaires. Nous lui avons appris que des variations d'énergie se produisaient en présence des Klaktor, mais sa surveillance des réseaux n'a pas été plus fructueuse que la notre.
A mon tour je suis allée faire les bars, c'est vraiment très amusant! J'ai appris qu'une forte prime était offerte pour faire sortir une cargaison délicate d'Utopia II. Nous nous sommes rendus dans le tripot du contact Borik Samoas, mais il nous a reconnu comme rangers et nous n'avons rien pu apprendre de plus.
Les mercenaires n'avaient pas quitté UTOPIA II, ils étaient forcément quelque part sous la ceinture, eh bien qu'a cela ne tienne, nous avons fait quadriller le secteur par nos hommes équipés de mégacordeur réglés pour détecter les variations énergétiques dues au psionique. On sortait de chez Borik quand nos hommes nous ont avertis qu'ils avaient repérés quelques choses. Les raltahix s'étaient réfugiés dans un immeuble désafecté, Toufou a laissé le soin à Camille de préparer l'assaut, il faut bien qu'elle apprenne! Nous avions l'avantage du nombre, les mercenaires n'ont pas résisté longtemps. Nous avons retrouvé Xikrikikx dans une capsule cryogénique dont on l'a libéré. Nous avons trouvé sur Olar (je crois que c'était sur lui mais je ne suis pus sûre, il était tard, tout ça… Wink ) un drôle de communicateur a sens unique ne fonctionnant qu'en mode réception. Et chose étonnante la deuxième capsule n'était pas pour Kuarkzamoulx comme on aurait pu le penser mais pour Klam. Klam qui est arrivé quelques minutes après l'assaut final, à croire qu'il nous surveillait attendant qu'on le mène aux mercenaires.
Klam nous a donner rendez-vous au Mémorial à la Terre pour nous expliquer un peu de quoi il retournait.
Klam nous a apprit que Xikrikikx se sentait suivi comme il n'avait aucun moyen de le contacter, il avait pensé à son neveu Ranger, Di-Di, dans l'espoir que ce dernier pourrait l'aider. Mais surtout Klam nous a donné un rapport confidentiel sur le prince Zorganien rebelle : Verdinius. Nous laissant entendre que nous retravaillerions sûrement ensemble sur ce dossier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarran29
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1140
Age : 28
Localisation : Bellevue
Date d'inscription : 16/04/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 9   Dim 1 Juin - 14:58

Journal personnel de Terry Calahan, officier scientifique du Monroe.
A la recherche de Xikrikikx.

"On ne laisse jamais personne derrière nous."
Mac Maul nous l'avait rappelé, et d'être allé le chercher lui a fait changer d'avis quant à nous. Un par un, il est allé voir les juges du conseil disciplinaire pour revenir, enfin, minimiser, ses propos.
Restait donc ce barnumien, Bérandal, seul, face à la réussite de notre mission test. Il y a eu plein de discussions, d'argumentations, de contre-argumentations, d'objections, de contre-objections, de contre-contre-argumentations suivis de contre-contre-objections etc... Vous connaissez les ronds de cuir : ils sont pointilleux.
C'est l'arrivée de Kressius qui marqua la fin du procès. Il s'installa des plus "discrètement", et alors que le tapir assénait son argument de choc (la perte du Monroe), le mégarien prit la parole, et fit admettre à tous que si le Monroe était retrouvé, l'accusation ne tenait plus. Notre amiral acquiesça et... Dans la salle, de nombreux combadges se mirent soudainement à "biper" : le Monroe était de retour! Kressius, en remboursement de la dette qu'il nous devait quant à l'Octaèdre nous l'avait retrouvé!
Et ça c'est fêté, sous la ceinture, évidement.

Et alors que l'on portait un toast aux Rangers, Didi, un collègue scientifique bétableurk, nous a appelé à la rescousse : le bar où il avait eu rendez-vous, était attaqué par des hommes armés. Nous avons tenté d'arriver à temps, mais nous pûmes juste voir un module antigrav disparaître au coin de la rue. Retour au Monroe, alors que la police d'Utopia II s'occupait de l'enquête... Comme si on allait laisser de la famille d'un ranger enlevée sans bouger, car je n'ai pas besoin de vous rappeler que l'on ne laisse personne derrière nous, n'est ce pas?

Nous n'avons pas attendu longtemps pour aller chez l'oncle de Didi. Toufou est moi même avons récupéré un fichier crypté durement, dont la sauvegarde s'est effacée du terminal à la fin de la copie sur mon mégacordeur. Et alors que nous quittions le quartier bétableurk, la police y entrait toutes sirènes allumées. Nous avions un pas d'avance.

Avance malheureusement perdue dès le lendemain : nous sommes arrivés après eux sur le lieu de travail du disparu. Nous avons pu malgré tout accéder à son terminal de travail, et récupérer un autre fichier incracable. Et pour cause : il semblait qu'il fallait toutes les pièces pour les décoder.
Nous pûmes obtenir de son assistant le nom d'un vieil ami du Bétableurk, un ancien collègue de travail en fait, maintenant historien au Conservatoire Galactique. Direction, le conservatoire.

Kuarkzamoulx - s'était le nom de cet ancien collègue - n'était pas sur place, mais encore une fois, nous arrivâmes à avoir accès au terminal de travail, et ainsi nous pûmes récupérer un troisième fichier. Nous apprîmes aussi auprès d'un vieux guide moustachu qu'un mégarien tout de noir vêtu était venu chercher l'historien la veille, et que les deux individus avaient quitté la pièce assez précipitamment.

Oh, tant que ça me revient, les mercenaires qui ont donné l'attaque sur la bar où était Didi était d'origine Ralthahix. Ils étaient menés par les Klaktor, un frère et une sœur, réputés pour leur pouvoir télékinétiques.

Etape suivante : la maison de l'historien poussièreux. Mais pas pour moi. Je suis retourné au Monroe compulser les données. Mes amis sont revenus, après une petite histoire à raconter lors des veillées, plus tard avec un quatrième cristal mémoriel et...

Les deux bétableurk faisaient parti de l'équipe ayant développé les boucliers occultants de leur peuple. L'occultation est l'un des secrets technologiques les mieux gardés par la nation bétableurk! Pour sûr que des tas d'individus seraient prêts à toutes les bassesses pour s'emparer de cette précieuse science!

Mais, nous n'avions plus grand choses comme pistes, sinon, les mercenaires, et les hommes mystérieux hommes en noirs rencontrés chez Kuarkzamoulx. Il nous fallait un meilleur plan sur le mégarien. Soit. J'ai tenté de les obtenir au conservatoire par séduction... mais j'étais hanté par un autre visage, et j'ai dû y retourner la nuit, pour les obtenir. Franchement, une sinécure.

Le brieffing matinal m'apprit que notre cadette avait trouvé une trace "épaisse". Un nom : l'Oblivion. Un astroport : 127. Un hangar : le 47. Pas d'hésitation, nous nous y sommes déployés. mais, nous n'étions pas seuls. Une embuscade était tendue. Toufou bricola le programme d'ouverture du champ de protection du hangar, afin que toute fuite précipitée soit stoppée nette par le bouclier bipolaire de confinement (<- excellent ce terme technique!).

Nous partîmes à trois en approche discrète : Toufou bien sûr, mais aussi pam', m'accompagnait dans cette tentative de prise à revers. Hélas, un bruit révéla notre présence, et alors que je plongeai dans l'ombre comme notre chef de la sécurité, notre chère second s'est retrouvée mise en joue par des hommes en noir. Didi, puis Jackson se retrouvèrent dans la même situation. Seule Camille réussit de justesse à sortir du hangar avec un moindre dégât (mais pas des moins jolis) avant que le sas ne se verrouille sur le tissu, ma foi fort peu résistant, de sa combinaison...

Toufou et moi même restâmes dans l'ombre, pour suivre l'évolution de la situation. Un moindre mal apparemment : le piège n'était pas pour nous, mais l'homme qui descendit de l'Oblivion était le mégarien en noir vu avec Kuarkzamoulx au musée.

Ils ont papoté assez longtemps, mais alors que nos amis ressortaient du vaisseau, nous même sortîmes de l'ombre, et fîmes une belle peur aux embusqués. Camille quant à elle arriva dans le hangar avec une bonne escouade d'hommes en rouge, "trop tard".

Pam, en trainant dans les bas fonds a appris qu'un type cherchait un vaisseau pour évacuer une précieuse cargaison d'Utopia II, de toute urgence et dans la plus grande discrétion.

J'ai accompagné Pam' lors du rendez-vous que nous avions pris avec ce type louche, dans son tripot sous la ceinture. Mais, nous fûmes démasqués (comment diable a t il pu avoir accès aux fichiers de biométrie des Rangers???). Tiens, je crois me rappeler y avoir croiser Grimor Klug à l'entrée du bar d'ailleurs. Mais nous n'étions pas là pour ça. N'ayant pas réussi à obtenir ce que nous voulions, nous avons failli faire diversion, mais en fait, nous nous sommes repliés... A temps : je n'en pouvais plus d'attendre.

Enfin bon, nous en avions tous marre, et puisqu'ils étaient (les mercenaires je veux dire) toujours sur Utopia II, nous avons décidé de déployer tous les hommes du Monroe, pour quadriller sous la ceinture, avec leur mégacordeur réglé sur la fréquence d'absorption d'énergie provoquée par les pouvoirs télékinétiques des Klaktor. Et ainsi nous avons triangulé un bloc habitable en construction.

Nous nous sommes déployés en force : 200 rangers armés et entraînés ont pris place discrètement dans le quartiers, depuis les canalisations souterraines jusqu'aux gaines de ventilations supérieures, pour filtrer les entrées et les sorties.

Mais alors que l'état major discutait de comment donner l'assaut, j'en eu ma claque, et dégainant mon fuseur, j'ordonnai que l'on me guide jusqu'à l'accès souterrain menant à l'immeuble. Je réussis mon infiltration, et glissant d'ombre en ombre, je parvins jusqu'au dortoir. Discrètement, je transmis mes observations à l'équipe déployée en couverture, puis attendit l'assaut.

Quand celui ci advint, et avec toute la galanterie requise, je déchargeai une première fois mon fuseur sur la sœur Lena Klaktor. Lady first. Puis je tirai une seconde fois sur le frère, après quoi je fus touché à de nombreuses reprises et je m'écroulai à couvert.

Lorsque je revins à moi, l'assaut était conclu, et l'ennemi gisant inconscient au sol. Les rangers étaient en train de repartir. Et notre "ami" mégarien de la cellule X, Klam, qui nous avait fait surveiller, surgit de nulle part et vint à notre rencontre. Nous trouvâmes également l'oncle de Didi, dans un caisson cryogénique, ainsi qu'un autre caisson dont les bio paramètres nous apprirent qu'il était destiné à Klam lui-même. Le mégarien tout en noir en conclut qu'une taupe sévissait dans ses services. Que celle-ci avait trahie la couverture des deux savant bétableurks et s'apprêtait à trahir également le maitre espion. Klam nous a alors donné rendez vous, et nous avons vidé les lieux.
Hé oui, les rangers ne laissent personnes derrière eux, n'est ce pas?

Et pour récompense de nos services illégitimes, le maître espion nous donna un dossier sur les Zorganiens. De la lecture de chevet, parfait.

[voilà, j'ai pensé à le finir Wink]

_________________
Jarran29, alias Bastien, membre du Conseil d'Administration au poste d'Intendant.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskflask
Ecuyer du Roi
Ecuyer du Roi
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : Brest
Date d'inscription : 04/01/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 9   Jeu 12 Juin - 2:03

(Voix métallique et impersonnelle)
"JE VOUS REMERCIE, RANGERS, POUR LA MISE A JOUR DE MES BASES DE DONNÉES. J'AI APPORTE QUELQUES PRÉCISIONS A VOS RAPPORTS. INFORMATIONS ENREGISTRÉES ET SAUVEGARDÉES."

"POUR VOUS REMERCIER DE VOS PRÉCIEUSES CONTRIBUTIONS, J'AI LA JOIE DE VOUS INFORMER DES BONIFICATIONS SUIVANTES :"

"RANGER PALLAS : +1 POINT D'EXPÉRIENCE"
"RANGER JARRAN29 : +1 POINT D'EXPÉRIENCE (BRAVO POUR LA COMPLÉTUDE DE VOTRE DOSSIER, RANGER!)"

(petite musique ringarde de fête avec, en arrière fond, quelques claquements de vieux pétards mouillés)
"A BIENTÔT POUR DE PROCHAINES AVENTURES!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 9   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Journal de Bord] Le Monroe - Mission 9
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conteurs du Ponant - Forum :: JdR futuristes :: Final Frontier :: Journaux de Bord-
Sauter vers: