Forum de discusion sur les parties de JDR organisées sur Brest
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 11

Aller en bas 
AuteurMessage
caskflask
Ecuyer du Roi
Ecuyer du Roi
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : Brest
Date d'inscription : 04/01/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 11   Dim 29 Juin - 2:00

Mission 11 :
Piège radical.

Date :
Samedi 28 juin 2008

Informations relatives au vaisseau :
Type : Explorateur Galactique
Nom : Le Monroe
Nom IA : Maman
Voix IA : sexy et suave
Traits IA : loyale, autonome, fan d'astrodisco, immunisée aux attaques neurales

Informations relatives à l'équipage :
Capitaine : [Proctor] Bruce Banner, humain
Médecin de Bord (second) : [Pallas] Pam Hellademaliboü, sylvénienne
Attaché scientifique : [Jarran29] Terry Calahan, HGM
Chef de la sécurité : [Branzu] Toufou Azofou, gorichien
Ingénieur en chef : [Shigeru] Jackson Kanderel, humain
Pilotes : [Kojiro-Senpaï] Karibh et Brikbah, binariens

Récompense :
+4 points d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskflask
Ecuyer du Roi
Ecuyer du Roi
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : Brest
Date d'inscription : 04/01/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 11   Dim 29 Juin - 2:03

« Coefficient espace temps 06 28.1. Journal de bord du Capitaine »

« Il y a quelques temps, nous avons appris de Klam, maître espion de la Cellule X, que Verdinius, le prince zorganien renégat, parcourait notre univers à la recherche d'un savant humain disparu il y a 30 ans : Oscar Pembroke. Physicien et ethnologue, Oscar était un spécialiste de la mythique civilisation des Bâtisseurs. Il a disparu lors d'un vol expérimental à bord d'un vaisseau bricolé par ses soins pour reproduire l'étrange technologie des Bâtisseurs. »

« Bien que Klam ignore la raison pour laquelle Verdinius s'intéresse à Oscar Pembroke, l'espion mégarien a décidé de mettre toutes les ressources de son réseau d'informateurs pour retrouver le disparu avant le prince zorganien. »

« Nous venons d'apprendre, par message crypté reçu à bord du Monroe, que les recherches de Klam ont enfin débouché sur une piste sérieuse! Oscar Pembroke pourrait avoir été admis il y a plusieurs mois dans un hôpital de l'AMU. Il y serait soigné pour amnésie et troubles mentaux. »

« Aucune identification définitive n'ayant pu être établie en raison d'incohérences médicales, une jeune ethnologue du Conservatoire Galactique, spécialiste des Bâtisseurs, a immédiatement été envoyée sur place afin de s'assurer de l'identité du patient. Il s'agit de Natacha Tridenskaya, avec laquelle l'équipage du Monroe a déjà collaboré à plusieurs reprises! »

« Dans son message, Klam nous demande ainsi de rejoindre sans délais Natacha afin de l'assister dans son entreprise. Nous nous apprêtons donc à sauter en distorsion pour rejoindre la géante gazeuse, Knosos III, autour de laquelle orbite la clinique psychiatrique Resident I où un patient prétend être Oscar Pembroke... »

Le reste : à venir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pallas
Champion de la Dame du Lac
Champion de la Dame du Lac
avatar

Nombre de messages : 418
Localisation : Surtout ne me jetez pas de pierres, Val d'Oise.
Date d'inscription : 09/07/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 11   Lun 7 Juil - 0:22

Journal personnel de Pam Hellademaliboü, médecin de bord et officier en Second du MONROE.
Cas Clinique. Première partie

Nous sommes, depuis peu, en patrouille dans le cadran 24 avec un nouveau capitaine à la tête du Monroe. Depuis que Mègu est soigné sur UTOPIA II c’est le grand défilé ! Je reste persuadée que je saurais mieux m’occuper de lui que ces fichus prétentieux qui se disent Médecin sur UTOPIA !
Ce nouveau capitaine, Bruce Banner, est une ancienne gloire de l’astrofoot, enfin nous verrons bien comment il se comportera.
Enfin des nouvelles de Klam! Le chef de la cellule X vient de nous faire parvenir des informations pour le moins troublantes. Oscar Pembroke, le scientifique humain disparu depuis une trentaine d’année et recherché par le prince Zorganien Verdinius, aurait été retrouvé et serait en ce moment même dans une clinique de l’AMU, la station Resident One en orbite près de Knosos III. Seulement ses données médicales sont discordantes. L’homme serait amnésique et recouvrerait lentement la mémoire, ses données génétiques sont altérées rendant impossible une identification formelle de Pembroke, il est sûrement apparenté à Pembroke mais on ne peut rien affirmé de plus. Il y a 44% de chances pour que ce soit bel et bien Pembroke, mais qui sait l’espace recèle bien des mystères défiants les lois de la physique et de la biologie !
Resident One est une clinique spécialisée dans les déviances et les troubles mentaux affectant les humains génétiquement modifiés, quelle idée aussi de jouer avec les lois de la nature aucune sylvénienne ne s’y risquerait ! La clinique est dirigée par le Professeur Derek Hamilton qui a mis au point un procédé révolutionnaire pour traiter ses malades.
Après m’avoir demandé d’étudier le dossier du pseudo-Pembroke le Capitaine Banner s’est montré des plus discourtois, il se souviendra de moi, promis !
Après 17 heures de vol nous voici en vue de la station, fait étrange personne dans la station ne semble s’être inquiété de notre approche, un message leur à pourtant été envoyé depuis UTOPIA II annonçant notre arrivée. De plus nous étions précédé d’une journée par le vaisseau de l’ethnologue Natasha Tridenskaya, envoyée sur place pour nous assister auprès de Pembroke, s’il s’agissait bien de lui, sur la question brûlante des Bâtisseurs. Personne n’en connaissant plus sur cette ancienne civilisation que Natasha excepté Pembroke lui-même !
Lorsque nous avons pris contact avec la station c’est Derek Hamilton en personne qui nous a répondu. Bien étrange communication que celle-ci. Il a prétendu n’être pas informé de notre visite, de n’avoir aucun patient correspondant à Pembroke et surtout qu’aucun vaisseau n’était venu depuis plus de 2 mois…
Il a quand même accepté, visiblement à contre-cœur, de nous laisser entrer dans la station.
La station, sept niveaux circulaires en rotation antiparallèle autour de l’axe central les reliant tous.
Cette affaire sentait le gorichien mouillé à plein nez ! quelque chose clochait. J’ai donc sournoisement conseillé au capitaine de réfléchir à un plan d’action avant de se jeter tête baissée dans la gueule de la Dionée. S’en ai suivit une discussion vaine et inutile sur comment aborder le problème, par où commencer nos recherches, je dis vaine car ils n’avaient tous qu’une idée en tête : Allons-y-on-verra-bien-sur-place ! mais je crois que j’ai eu ma petite vengeance le capitaine s’est trouvé un peu déstabilisé et il a compris que son nouvel équipage ne se contenterait pas de ses anciens exploits sportifs. Pour être honnête ce ne fut pas vraiment inutile, nous sommes quand même tombé d’accord sur le fait qu’il nous fallait un plan de la station, ainsi qu’un accès aux listes de patients et qu’il fallait rester prudent en tout.
On nous indiqua un grand Hangar vide dans le niveau 6 où poser notre navette. Hamilton est venu en personne nous accueillir accompagné de son assistant Gregory, une montagne humaine au cheveux violets plaqués sur le dessus du crâne. Ils nous ont guidé jusqu’au niveau 2 où se situe leur salle de réunion. J’ai bien essayé de parler avec Hamilton mais il m’a semblé plutôt réticent et sur la défensive. Les niveaux 1 et 2 de la station sont en zone Blanche et constituent les quartiers de vie du personnel (200 personnes) et la passerelle de gestion de l’ensemble de la station. Les hangars du niveau 6 sont en zone Bleue, la zone Verte correspond au niveau 4 et contient les salles de traitement et les appareils médicaux. Dans les zones 3, Jaune, et 5, Rouge, sont regroupés les patients sous traitement en zone Jaune les volontaires (près de 400 personnes) venus de leur propre chef et en zone Rouge tout ceux qui ont été envoyé là de force et qui subissent des soins imposés (189 patients dangereux). Le dernier niveau correspond à la zone Noire et n’est en fait qu’une gigantesque salle des machines fournissant énergie et propulsion à la station.
Dans la salle de réunion nous attendait une charmante secrétaire blonde, s’il on en croit la bouche légèrement béante du Capitaine suivie de son sourire enjôleur, répondant au nom d’Aline (ce nom m’évoque du sable et un orage, allez savoir pourquoi !). Ils auraient bien voulu nous voir repartir tout de suite mais nous avons décidé de rester sous prétexte d’étudier les méthodes révolutionnaires d’Hamilton. On nous a octroyé un libre accès à tous les secteurs exceptés ceux des patients. Toufou et Terry sont partis à la recherche d’un terminal d’où ils pourraient tirer des informations sur Pembroke et le vaisseau de Natasha, le Capitaine à chercher à draguer Aline et quant à moi je suis partie explorer le niveau Vert. Libre accès, j’t’en foutrais moi du libre accès ! nos moindres faits et gestes étaient épiés par des caméras et deux infirmiers-gardes vous emboîtaient le pas dès que vous sortiez des vos quartiers. En arrivant au niveau vert deux infirmiers plutôt costauds m’ont prise en charge, ils se sont montrés pour le moins aimables et m’ont montrée quelques équipements dont la création de Hamilton, le Neuralizer. Ils me l’ont même fait essayer toutefois quelque chose m’a un peu dérangée dans leur comportement, j’ai préférée n’en rien laisser paraître et j’ai continué à minauder. Cette machine est assez extraordinaire, elle émet des ondes lumineuses et sonores sur des fréquences très précises qui permettent d’exciter le cortex cérébral via les nerfs optiques et auditifs et de créer un état de relaxation intense. Mal employé ce type d’appareil peu devenir extrêmement nocif pour le cerveau. Je préfère quand même la méthode de relaxation Sylvénienne…
L’heure du dîner et des vrais ennuis avait sonné. Tout se déroulait plutôt normalement. Quoi que… Hamilton se montrait toujours aussi peu loquace, il a même été choqué d’apprendre que j’avais testé sa machine. Le capitaine s’est éclipsé avec Aline dans une serre attenante et nous avons commencé à nous sentir mal. Six Alines, armes au poing, sont entrées dans la pièce accompagnées de Grégory révélant enfin sa vrai nature, ses cheveux violets étaient dressés sur sa tête et son air carnassier ne me disait rien de bon. Il déclara s’appeler Malak. Mon malaise allait croissant, Toufou avait l’air moins affecté que nous autres et je me suis écroulée, un son étrangement lointain semblait provenir de mon Combadge comme un appel à l’aide. J’ai été réveillée par Toufou dans une grande pièce plongée dans la pénombre, l’œil unique de deux caméras nous épiant depuis le plafond. Nous avons réveiller les autres, le capitaine à commencer à tripatouiller les fils d’une des caméras et a réussi à provoquer un court-circuit dans le système d’ouverture de la porte avant que quelqu’un ne se décide à nous gazer via le système de ventilation. Nous sommes sortis, toujours sous l’œil scrutateur des caméras, nous étions dans le quartier Vert. La voix de Malak résonna dans les haut-parleurs muraux. Il nous donnait rendez vous dans la salle de la machine d’Hamilton avec une de nos vieilles connaissances. les Jumeaux accompagnés de Toufou s’était dirigés vers la zone Noire pour pouvoir couper l’énergie des boucliers de la station et permettre au Monroe d’agir. Alors que nous hésitions sur la conduite à tenir, un écran holographique se déploya on y voyait Malak au commande du Neuralizer d’Hamilton et avec comme cobaye Natasha à demi consciente sur une des couchettes de traitement. C’est là que Terry s’est souvenu qu’il avait repéré le vaisseau de Natasha mais qu’il avait oublié de nous en avertir ! un jour il oubliera sa tête ! Je me suis précipité vers la salle 47 suivie de Jackson et de Bruce, Terry est resté en arrière il voulait trouvé des armes !
On est arrivé dans une salle d’observation d’où l’on voyait Malak au pupitre de commande et les deux infirmiers près de Natasha et menaçant de la tuer. Malak voulait que l’on contacte le Monroe pour lui ordonné de s’éloigner de la station sinon il tuait Natasha, en tout cas son cerveau. Bruce à bien tenter de gagner du temps mais il n’y avait rien à faire, on nous avait laissé un Combadge dans un tiroir de la salle. Le capitaine ne voulait pas céder, Jackson s’escrimait sur la porte, j’ai rappelé au capitaine que nous ne pouvions pas le laisser tuer Natasha qu’il fallait lui obéir pour gagner du temps il serait toujours temps de rappeler le Monroe une fois Natasha libérée. Terry est alors arrivé avec deux matraques électriques, il les a passées à Jackson qui s’en ai servit pour forcer la porte, alors que Bruce allait obtempérer aux ordres de Malak toutes les lumières s’éteignirent et le Neuralizer aussi. La porte fut ouverte Terry s’est jeté sur les infirmiers, Jackson s’est faufilé derrière eux pour libérer Natasha et je suis allée prêter main forte à Terry. Ils sont costauds ces infirmiers ! Le capitaine est venu m’aider et nous avons eut raison d’eux. Malheureusement Malak s’était enfui.
Natasha une fois remise de ses émotions dans les bras de Jackson nous a expliqué de quoi il retournait vraiment avec ce Malak.
Malak était le chef, un peu fou, d’un commando de radicaux génétiques qui voulaient libérer l’ensemble des HGM traités dans la station, il avait prévu un cargo pour pouvoir extraire les HGM. Le Monroe empêchait donc son cargo d’approcher c’est pour quoi il voulait qu’on donne l’ordre de l’éloigner.
Les Jumeaux et Toufou nous ont rejoins sur ces entrefaites, la coupure de courant c’était eux et ils ont récupéré un badge et un Phaser sur l'Aline qui montait la garde devant la salle des machines.
Nous nous sommes donc élancé à la poursuite de Malak qui s’était vraisemblablement rendu dans la passerelle de commande de la station au niveau 1.



Fin de la première partie...


Dernière édition par Pallas le Lun 7 Juil - 21:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jarran29
Membre du CA
avatar

Nombre de messages : 1140
Age : 28
Localisation : Bellevue
Date d'inscription : 16/04/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 11   Lun 7 Juil - 20:13

Journal de bord de Terry Calahan :

Tout cela commença par une mission très simple : une patrouille de routine au milieux de l'AMU. Voilà qui me laissa le temps de bien avancer mon projet, et d'étudier plus en avant le continuum zéro.

Enfin bon, toujours est il que durant l'un des quarts de l'état major, nous reçûmes un message de Klam nous signalant un piste concernant Oscar Pemborke, le spécialiste des Bâtisseurs. Etr puisque nous avions un mandat d'enquête, nous n'avons pas hésité le moins du monde. Direction Resident 01.

Distortion.

Nous sommes arrivé non loin de la station psychiatrique. Tout scanner dehors, nous attendions la prise de contact de la station. Un coup d'oeil rapide aux senseurs dimétriques signala un fait notable : la station avait un de ces boucliers... Après quelques temps, je compris que le bouclier utilisé n'était autre que l'une des version d'un boucliers pénitentiaires, permettant à une prison de résister à une éventuelle d'évasion.

Enfin, une communication entrante arriva, et je la basculai sur le grand écran. tel que la situation se présentait, il y avait une erreur, et ni pembroke, ni Natasha était sur la station. Nous pûmes quand même avoir le droit d'aborder et de ravitailler le Monroe.

Emmenant avec nous une petite équipe, nous appontâmes en navette à la station, et alors que notre capitaine signait des autographes, nous communiquions à nos seconds la listes des fournitures nécessaire (ou pas...).

Après une collation au milieu du cylce de jour, nous fûmes conduit par un certaines Aline à nos chambres. A peine seul, je m'installai devant le terminal et commençait à triturer du code pour pirater la console.

Ce ne fut pas dur, et je réussis, sinon à avoir la liste des entrées/sorties, au moins à consulter le registre des docks (et à y voir que Natasha était arrivée) ainsi qu'à consulter l'état de la station (et déterminer que l'excuse du problème technique n'était pas valable)

Je me décidait à aller voir le capitaine lorsque Toufou sortit de sa cabine en même temps que moi. D'un commun accord nous nous dirigâmes vers la salle de contrôle de la station, où nous pûmes accéder à leur terminaux.

Aline nous surveilla tout le long de l'opération, et nous ne pûmes rien tenter, mais, un coup d'oeil sur les caméras de surveillance me permit de déterminer une chose certaines : il y avait plus d'une Alice dans la station!

Le repas de fin de cycle venue, nous nous rendîmes, Toufou et moi dans une salle du réfectoire. Ce fut un banquet... qui se finit dans les vapes...

Nous réveillâmes sous les coups de Toufou qui avait, une fois de plus, résisté aux effets de la drogue, et qui s'était fait passé pour endormi. un soudaine explosion annonça que notre capitaine avait réussit à déverrouiller la porte de notre cellule en trafiquant la caméra de surveillance. une fois de plus, nous avons pu constater la faiblesse des réseau de sécurité trop centralisé.

Passant de pièce en pièce, je parvins à mettre la main sur un paire de mataque électrique, alors que le reste de l'équipe avait prit de l'avance. Lorsque je pu rejoindre le capitaine, je vis natasha, attahée devant une machine bizarre, en train d'être torturé. Jackson utilisa toute l'éergie des matraque pour ouvrir une porte, puis le courant se coupa dans toute la section.

Tentant ma chance dans le noir, je me lançai dans l'ouverture. La lumière éteinte, je pensais avoir un chance, mais les deux gorilles qui torturé la jeune me repoussèrent comme de vrai astro-rugbymen. un instant plus tard, je me retrouvai à coté de notre chère médecin de bord. Nous pûmes avancé assez pour permettre à notre petit mécano d'aller retrouver Natasha, nous perdimes du terrain puis nous pûmes en finir, elle d'un coup de genou dans le bas ventre, moi, d'un coup de tranchant de la main sur les cervicales.

Je passe les retrouvailles, et enchaine tout de suite avec l'objectif suivant que nous nous sommes donnés : chercher du renfort au niveau jaune. Alors que les pensionnaires du niveau rouge nous barré la route, de façon involontaire, pûmes quand même accéder au niveau jaune.

Nous y recrutâmes de nombreux cerveaux qui nous couvrirent nos arrière en allant verrouiller le niveau rouge puis vert, tendit que nous partions pour la salle de contrôle. Nous y trouvâmes aussi M. Pembroke, dans un cellule où les murs étaient peints de étranges symboles (dont létudes des enregistrement est en cours).

Sous les tirs de couverture de Toufou, nous investîmes la salle de contrôle et neutralisâmes les Alines qui la gardait, et prirent possession des lieux.

Trop tard : le chef de la sécurité, qui n'était qu'en fait un infiltré des terroriste voulant libérer les HGM non consentant, avait réussit à descendre au niveau noir et à coupé l'alimentation du bouclier. Enfin, trop tard. ce fut un mal pour un bien : nous pûmes nous faire télétransporter à bord du Monroe, jusque là inaccessible à cause du bouclier.

Un cargo était en train de pilonner la station, mais lorsque les bouclier disparurent, il cessa, et se mit sur un trajectoire de télétransport. Cessant de faire des tirs de barrage, le Monroe cibla directement le cargo, avant que je ne détecte un petit vaisseau quittant rapidement la station. Recevant l'ordre de poursuivre ce patrouilleur, nous laissâmes filer le croiseur pour nous concentrer sur cette barcasse (c'était à mon avis une erreur, mais finalement, l'intuition féminine de notre second fut la bonne).

La poursuite dura longtemps. Leur vaisseau était plus rapide, mais nous l'obligions à changer de trajectoire à coup de tropille et de méga fuseurs.

finalement, nous pûmes nous mettre à portée de faisceau tracteur, et poussant la manette de puissance à fond, nous l'aspirâmes violemment dans le Monroe. Grould n'eut aucun mal à appréhender l'équipage, pas mal sonné par la traction subite. Dedans, nous trouvâmes l'HGM, pseudo-chef de la sécurité, ainsi que plusieurs clones dites "Aline".

Par contre, cet Oscar Pembrok n'a rien trouvé de mieux que de se tirer de la station, sans demander son reste, avec sa poubelle volante. heureusement que Natasha a pu transcrire quelques unes de ces divagations.

Je sens qu'entre mon projet, et ces informations sur les Zorganiens, je vais demander à l'Amiral Bombek un congé sur Utopia II. Il va falloir compiler tout ca, et en parler entre personnes concernées. De plus, mon projet requiert des pièces dont l'usinage ne peut être fait à bord du Monroe (nous avons pas les bonnes machines) et je le ferai donc durant ce congé.

Du coup, je crains de ne pas être à bord pour les prochaines missions du Monroe.

_________________
Jarran29, alias Bastien, membre du Conseil d'Administration au poste d'Intendant.
.


Dernière édition par jarran29 le Lun 7 Juil - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pallas
Champion de la Dame du Lac
Champion de la Dame du Lac
avatar

Nombre de messages : 418
Localisation : Surtout ne me jetez pas de pierres, Val d'Oise.
Date d'inscription : 09/07/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 11   Lun 7 Juil - 21:02

Journal personnel de Pam Hellademaliboü, médecin de bord et officier en Second du MONROE.
Cas Clinique. Seconde partie

A peine étions nous sortis de salle de traitement que deux HGM la bave aux lèvres nous bloquent le passage, on change de couloir pour les éviter tout en continuant de progresser vers l'ascenseur central, Toufou en tête armé du seul phaser à notre disposition. On n'avait pas franchi deux coudes qu'un gamin nous barre la route, aux maux de tête et à la difficulté de garder mes idées claires je peux vous affirmer que c'était un télépathe. Seuls Toufou, Terry et moi sommes parvenu à résister à son attaque mentale, les autres se sont écroulés lamentablement! Toufou a fini par céder à la volonté du môme et a retourné son arme contre Terry. J'ai réussi à l'atteindre mais j'ai été incapable de mettre suffisament de force dans mon coup pour l'assommer. Distrait par ma piteuse attaque le môme s'est laisser surprendre par Terry qui avait réussi à éviter les tirs de Toufou! Une fois le gamin KO la pression mentale s'est relachée brutalement et tout le monde s'est relevé rapidement, des bruits de pas lourds résonnaient dans les couloirs. Ainsi Malak avait libéré les HGM non-volontaires et potentiellement dangereux dans les couloirs de la station.
Une fois dans l'ascenseur nous espérions monter tranquillement au 1er étage de la station mais Malak a pensé à le bloquer. Et nous avons du finir l'escalade jusqu'au niveau Jaune (3ème) par la rampe de maintenance.
Puisqu'on était là, j'ai suggéré au Capitaine qu'il pourrait être intéressant de se faire assister par les patients de ce niveau. Il a fallu les réveiller… Nous avons réussi à en rassembler une petite quarantaine dans l'amphi du niveau et le capitaine leur à fait un beau discours. Il a bien fait de m'écouter et de pas commencer son speech par: Mes chers HGM aider nous à combattre les méchants HGM du niveau Rouge! Je lui avais conseiller de mettre en avant leur humanité et que sans leur aide la clinique qui leur apportait tant de soulagement risquait fort de disparaître. Ils ont accepté de nous aider à condition que le capitaine leur signe des autographes!
Parmi les patients réveillés Jackson est tombé sur le patient Q67 qui n'était autre que Pembroke, sa chambre était recouverte de symbole évoquant les Bâtisseurs.
Pembroke paraissait plutôt amorphe toutefois il a réagit vivement lorsque l'on a évoqué Verdinius et les Zorganiens, il nous a débité tout un laïus sur sa responsabilité dans la disparition de la Terre et sur le fait que la Terre n'est pas détruite, qu'elle existe toujours quelque part dans le Continuum Zéro, que nous devions impérativement retrouver son laboratoire dans le palais de l'Empereur-Dieu (LE dirigeant Zorganien, père de Verdinius) ainsi que sa fille, Emma, par la même occasion, que dans son laboratoire se trouvait le Chemin de la Terre et surtout qu'il fallait à tout prix empêcher Verdinius de mettre la main sur la Sphère Primordiale (qu'il appelle aussi le Pivot de l'Univers) s'il y parvenait ce serait la fin de Tout. Donc Pembroke est responsable de la disparition de la Terre, il a créé un moteur qui lui a permis d'entrer dans le Continuum Zéro, il a alors rencontré les Zorganiens qui ont vu là l'occasion d'étendre leur pouvoir sur une autre dimension. Pembroke a travaillé un certain temps dans le laboratoire de l'Empreur-Dieu et il a créé la Bombe Quantique, c'est pour cette raison qu'il est persuadé que la Terre existe toujours, il a créé l'arme qui l'a faite disparaître. Les lois de la physique telle que nous la connaissons ne s'appliquent pas dans le Continuum Zéro, j'entrevois là une explication des discordances entre le dossier médical que nous avions de Pembroke avant sa disparition et les données recueillies lors de l'hospitalisation de ce Pembroke amnésique et visiblement perturbé.
Nous avons décidé de laisser Pembroke et Natasha dans une des chambres sous la protection de deux de nos nouveaux alliés pendant que les autres se chargeraient de contenir les HGM dangereux dans le secteur Rouge et de les y maintenir enfermés qu'il n'y en ai pas à se promener dans les couloirs de la station, quant à nous, équipés d'un phaser et de trois barres métalliques, nous sommes partis à l'assaut de Malak et de la passerelle de direction.
De violentes secousses ont commencé à agiter la station. Grâce au badge récupérer sur l'Aline les portes se sont toutes ouvertes sans problème et l'excellent guidage de Toufou et Terry nous a permis d'arriver sans encombres. Lorsque la dernière porte s'ouvre enfin, après s'être fait un peu prier, trois Alines sont en faction dans la passerelle, Jackson, les Jumeaux et Terry barre à la main se jettent sur elles couverts par les tirs de phaser de Toufou. La passerelle était à nous! On pouvait voir six alines s'affairer dans les deux derniers niveaux.
Là haut, le Monroe tentait tant bien que mal de s'interposer entre un Cargo et la Station, c'était les tirs du cargo sur la station pour en faire sauter les boucliers qui provoquaient ces violentes secousses que nous ressentions. Malak a réussi à abaisser les boucliers et le cargo a tenté de s'approcher pour commencer les télétransportations. Terry, Jackson, Toufou et les jumeaux se sont fait rapatrié sur le Monroe, ils ont commencé à préparer une invasion du cargo et ont tout fait pour l'empêcher de télétransporter des HGM à son bord. Le capitaine a demandé à être télétransporter dans la salle des machines pour tenter de capturer Malak, il est par la suite remonté au niveau des hangars et ont a plus eut de nouvelles de lui. Quant à moi je m'assurais via les écrans de surveillance que la station était bien sous contrôle nos amis avaient réussi leur tâche. Jackson m'a informé qu'il n'avait pas réussi à télétransporter Pembroke, je me suis donc rendu dans la chambre où on les avait laissés avec Natasha mais elle était vide.
On m'annonce que le vaisseau de Natasha vient de décoller et que le Cargo abandonne l'assaut et prend la fuite, le capitaine ne répondant pas je donne l'ordre de poursuivre le vaisseau de Natasha et de laisser tomber le Cargo; je comptais que Malak qui se sentait si supérieur aurait attendu le dernier moment pour fuir espérant contre toute attente que son plan finirait par réussir.
Après une poursuite laborieuse un dernier coup a but leur a permis d'arraisonner le vaisseau de Natasha avec à son bord deux Alines et, comme je l'espérais, Malak.
Pendant la poursuite, je suis partie à la recherche du capitaine, son badge le localisait dans un des hangars du niveau 2. Il avait pris quelques mauvais tirs de phasers mais rien d'irréparable, les Alines, il faut leur reconnaître au moins ça, n'ont jamais tiré pour tuer. Nous nous sommes rendus à nouveaux en passerelle et j'ai interrogé les bases de données senseurs de la base, en fait trois petits cargos étaient parvenus à quitter la station. En visionnant les images de leurs décollages ont a pu voir Pembroke, seul, monter à bord du plus vieux tas de boue que j'ai jamais vu et le faire décoller en quelques malheureuses minutes!
Au final seuls vingt-cinq HGM ont réussi à quitter la station, quinze ont été télétransporter dans le gros Cargo et dix ont réussi à fuir dans les deux petits qui ont décollé.
Natasha a eu le temps de communiquer un peu avec Pembroke et le dossier médical du patient Q67 nous a appris qu'il avait été trouvé errant sur une planète extérieur à la zone AMU délirant et amnésique, grace au traitement de Hamilton il commençait doucement à récupérer et s'était souvenu de son nom: Pembroke.
Natasha nous a répété ce que Pembroke avait déjà dit, plus le fait qu'il avait construit son moteur à partir de la technologie des Bâtisseurs et que Pembroke insistait pour qu'on retrouve le palais de l'Empreur-Dieu et qu'on empêche Verdinius de s'emparer du Pivot de l'Univers.


Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caskflask
Ecuyer du Roi
Ecuyer du Roi
avatar

Nombre de messages : 350
Age : 42
Localisation : Brest
Date d'inscription : 04/01/2007

jeux maîtrisés
jeux maitrisés:

MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 11   Jeu 10 Juil - 22:04

(Voix métallique et impersonnelle)
"JE VOUS REMERCIE, RANGERS, POUR LA MISE A JOUR DE MES BASES DE DONNÉES. INFORMATIONS ENREGISTRÉES ET SAUVEGARDÉES. JE ME PERMETS DE VOUS FÉLICITER POUR LA PRÉCISION ET LA COMPLÉTUDE DE VOS RAPPORTS. C'EST UN VRAI PLAISIR DE LES PARCOURIR, RANGERS!"

"POUR VOUS REMERCIER DE VOS PRÉCIEUSES CONTRIBUTIONS, J'AI LE PLAISIR DE VOUS ACCORDER LES BONIFICATIONS SUIVANTES, AMPLEMENT MÉRITÉES :"

"RANGER PALLAS : +1 POINT D'EXPÉRIENCE"
"RANGER JARRAN29: +1 POINT D'EXPÉRIENCE"

(petite musique ringarde de fête avec, en arrière fond, quelques claquements de vieux pétards mouillés)
"A BIENTÔT POUR DE PROCHAINES AVENTURES!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Journal de Bord] Le Monroe - Mission 11   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Journal de Bord] Le Monroe - Mission 11
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conteurs du Ponant - Forum :: JdR futuristes :: Final Frontier :: Journaux de Bord-
Sauter vers: